Vos résultats de recherche

Découvrir Saint-Jean-Cap-Ferrat par le littoral, la plus belle des promenades

promenade Cap Ferrat

Le cap Ferrat est un site unique par sa beauté préservée, écrin naturel et parfois sauvage pour les plus belles demeures de la Côte d’Azur. Le meilleur moyen de le découvrir est probablement de le parcourir à pied, suivant des itinéraires se réinventant au fil des saisons.

Saluons initiative de Saint-Jean-Cap-Ferrat Tourisme, qui a eu l’excellente idée de proposer plusieurs circuits pédestres à la découverte du cap. A commencer par la Promenade Maurice Rouvier : de Saint-Jean-Cap-Ferrat à Beaulieu-sur-Mer, cet itinéraire d’1,3 kilomètre (aller) se parcourt en une vingtaine de minutes et débute en face de la mairie de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Le sentier démarre avec une magnifique vue sur le port, la plage Cros deï Pin et la pointe Saint-Hospice. Après avoir passé la pointe Fontettes, vous apercevez les îlots de la pointe Rompa Talon. À droite, sur les hauteurs des falaises, les villages d’Eze et de la Turbie se détachent tandis qu’en contrebas, la commune de Cap-d’Ail se dessine le long du littoral. Le dernier cap fermant l’horizon est l’Italie ! Vous arrivez sur la place David-Niven, ainsi nommée en souvenir du grand acteur britannique qui fut jusqu’à sa mort un inconditionnel de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Il est alors possible de rejoindre la Villa Ephrussi de Rothschild en prenant la petite traverse à gauche. Le chemin se poursuit en longeant la baie des Fourmis, avec, à votre droite, la Villa grecque Kérylos. Un dernier virage et vous voici arrivés à la plage de Beaulieu-sur-Mer et son port des Fourmis.

Les splendeurs de la pointe Saint-Hospice

Du Jardin de la Paix à la plage de la Paloma, ce deuxième itinéraire, d’1,8 kilomètre, se montre un peu plus long. Il faudra compter environ 40 minutes, voire 1 heure avec la visite de la chapelle Saint-Hospice (actuellement encore en travaux, elle devrait rouvrir ses portes au printemps 2021). La promenade débute au Jardin de la Paix, à partir duquel il faudra suivre le sentier d’interprétation qui, grâce à ses 6 stations d’observation, invite à la découverte des richesses du patrimoine littoral de ce site classé.
Vous cheminerez le long des pins maritimes et arriverez à la pointe du Colombier, qui offre un extraordinaire paysage de roches calcaires découpées par le sel et les embruns. Un peu plus loin sur votre gauche, la traverse Edmund Davis permet d’accéder au sommet de la pointe Saint-Hospice (à 100 mètres d’altitude) pour découvrir la chapelle Saint-Hospice, la Vierge en bronze datant de 1903, le cimetière militaire belge et le cimetière marin (comptez 20 minutes aller-retour).

Niché au sommet de la Pointe Saint-Hospice, le cimetière communal de Saint-Jean-Cap-Ferrat prend des airs de bout du monde. Il fut créé en 1905, grâce à la générosité d’Auguste Gal, riche marchand niçois, qui offrit le terrain. Situé en contrebas de la chapelle Saint-Hospice, il surplombe la mer Méditerranée et offre un panorama exceptionnel et doit son nom aux victimes belges de la première guerre mondiale décédées à la Villa Les Cèdres. Cette propriété de l’ancien roi des belges Léopold II avait alors été transformée en hôpital militaire par son neveu Albert Ier. Poursuivez votre balade jusqu’à la pointe d’où vous apercevrez sur votre droite le Cap-Martin, la principauté de Monaco et même l’Italie. Vous arrivez enfin à l’anse de la Scaletta qui abrite la plage de la Paloma, puis vous rejoignez le chemin de Saint-Hospice après avoir monté une volée d’escalier. Terminez la boucle en marchant jusqu’au Jardin de la Paix, où se trouve une des deux fontaines COEXIST. Ces fontaines situées respectivement au pied du phare et au début de la promenade de Saint Hospice ont été inaugurées en septembre 2007 en présence du directeur de la Fondation COEXIST, James Kidner, de Cherie Blair, épouse de l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair et du chanteur Bono. La fondation COEXIST, au logo formé du croissant musulmans, de l’étoile de David et de la croix chrétienne, œuvre pour promouvoir les échanges entre les différentes religions.

Le grand tour du cap Ferrat

Changement de rythme avec cette randonnée d’1h30 déconseillée aux personnes sujettes au vertige ! D’une longueur de 4,8 kilomètres, elle démarre du chemin de la Carrière et mènera jusqu’à la plage de Passable via le phare. Le chemin de la Carrière est ainsi nommé à cause d’une ancienne carrière d’où furent extraites les pierres qui servirent pour la construction du port de Monaco. Vous longerez la côte en passant en contrebas du Grand-Hôtel du Cap-Ferrat et de sa mythique piscine d’eau de mer, avant d’atteindre le phare et la pointe Malalongue. Au pied du phare, découvrez une vue imprenable sur le cap de Nice et l’Estérel par temps clair. Classé au titre des Monuments Historiques depuis 2012, le phare a été construit en 1732. Il était destiné à remplacer l’ancienne tour à feu du XVIe siècle. Détruit en 1944, il fut reconstruit sous sa forme actuelle après la guerre. Il offre un panorama unique qui s’étend de l’Estérel à la côte italienne. Le phare est aujourd’hui fermé au public. Le sémaphore fut pour sa part construit en 1862 par décision de Napoléon III. Appartenant à la Marine nationale, ses missions actuelles comprennent la régulation du trafic maritime et la surveillance des départs d’incendie sur la côte. Il culmine à 143 mètres d’altitude. Vous voici sur le versant ouest de la presqu’île, dont les criques se succèdent jusqu’aux derniers escaliers du sentier. Prenez à gauche et longez la route qui mène à la résidence du Lido puis traversez le parking pour rejoindre la plage de Passable !

Remerciements à Saint-Jean-Cap-Ferrat-Tourisme

What do you want to do ?

New mail

 Save as PDF
Posté par Jeanette sur 22 février 2021
| 0

Laissez une Réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Comparaison de biens