Les non-résidents étrangers, résidents et expatriés français ont acquis plus de 17,7 milliards d’euros de biens immobiliers, indique la présentation de BNP Paribas International Buyers, dans la 11ème édition de son Observatoire du marché de l’immobilier en France.

Un marché en croissance en 2018 (+6%), notamment pour les résidents étrangers (+8%).

Un marché qui se stabilise

Après plusieurs années de croissance, le marché des acheteurs étrangers non-résidents s’est stabilisé à un niveau élevé (+0,4%).

Au niveau national et malgré le Brexit, les Britanniques restent les premiers acheteurs de biens immobiliers en 2018 en termes de nombre de transactions.

En revanche, et toujours au niveau national pour le montant moyen d’achat par transaction, les Norvégiens (612 000 €), les Suédois (501 000 €) et les Danois (479 000 €) sont les trois premières nationalités.

investissement immobilier etranger 2018

BNP Paribas International Buyers©

Une répartition géographique inégale

Sans surprise, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur reste en tête du classement avec 20% de transactions réalisées par des non-résidents, suivie de l’Occitanie (15%), la Nouvelle Aquitaine et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Mais c’est en Ile-de-France que l’on enregistre la plus forte croissance, avec une progression de 15%.

2018 investissement immobilier etranger

BNP Paribas International Buyers©

Dans les Alpes Maritimes, le montant moyen d’achat de l’opération réalisée par un non-résident est de 481 000 euros.

Les Italiens (22%) sont en tête du classement en termes de nombre de transactions, suivis par les Britanniques (11%), les Suédois (10%), les Belges (7%) et les Allemands en cinquième position avec (6%).

Ajouter un commentaire