Accueil > Blog > Insolite > Le Grand Prix De Monaco Une Performance De Pilote

Le grand prix de Monaco : une performance de pilote

Le Grand Prix de Monaco est organisé depuis 1929 par l’Automobile Club de Monaco. Le circuit est situé sur le petit territoire de la Principauté de Monaco, qui s’étend sur une étroite bande côtière qui s’élève parfois presque verticalement. Ce circuit, qui fait partie du calendrier des championnats du monde de Formule 1, est considéré comme le plus lent et le plus difficile.

Avec une vitesse de pointe supérieure à 300 km/h, la moindre erreur peut être fatale. Face à ces difficultés, de nombreux pilotes ont rêvé de remporter le Grand Prix, dont le palmarès compte de grands noms tels que Schumacher, Senna, Prost, Fangio et Graham Hill.

Assister au Grand Prix de Monaco de Formule 1 est une expérience inoubliable. Les premiers jours donnent lieu à des séances d’essais libres ou de qualification. Le dernier jour est le jour de la course et du Grand Prix en 78 tours.

Origines

C’est en 1929, le 14 avril à 13h30, sous la présidence d’honneur de S.A.S. le Prince Louis II (grand-père de l’actuel Prince Albert) que le Grand Prix de Monaco est né grâce notamment au Président Anthony Noghes qui, par sa volonté et son travail, a pu organiser un événement de cette ampleur dans le plus petit Etat européen (après le Vatican). Son idée, soutenue par le Prince Louis II, a également été rendue possible grâce au soutien du célèbre pilote monégasque Louis Chiron.

A cette date, 16 concurrents participent à une course sur un circuit de 100 tours. Cette année-là, la vitesse horaire moyenne était de 80,194 km/h.

C’était le deuxième circuit de l’histoire à être couvert par la Formule 1 en 1950 (21 mai), après Silverstone, mais il avait déjà accueilli des courses depuis 1929. Il reste l’un des derniers « circuits hommes » où le talent du pilote fait encore la différence (Ayrton Senna l’a remporté 6 fois, dont 5 fois de suite entre 1989 et 1993).

L’itinéraire, qui est resté presque identique depuis 1950, s’étend sur 3, 340 km. Après avoir franchi la ligne, on se retrouve face au premier virage à Sainte Dévote, où il y a eu de nombreux accrochages au départ. La piste monte jusqu’à la très étroite gauche-droite du Casino et, de là, descend jusqu’au virage à droite du Mirabeau. Il continue ensuite jusqu’au virage Fairmont. Le virage en épingle à cheveux le plus lent du championnat se déroule à l’hôtel Fairmont Monte-Carlo. Une autre section mène à la mer, où la voie ferrée prend un tunnel pour accéder à la chicane près du port. Puis, le virage à gauche du tabac, la section de la piscine, puis le terrible virage à droite à la Rascasse, suivi du virage Anthony Noghes, puis enfin la ligne des stands.

grand prix monaco

Changements importants des dernières décennies

Quelques changements importants dans le circuit existant ont été fait. Nous citons les principaux :

1973 : La route menant à la piscine a permis l’installation des stands sur le quai.

1976 : Deux nouvelles chicanes ont été installées respectivement à Ste Dévote et à la sortie de l’épingle de la Rascasse.

1986 : L’élargissement du Quai des Etats-Unis favorise la création d’une nouvelle chicane.

1997 : Le premier « S » de la piscine est redessiné et baptisé le virage « Louis Chiron ».

2003 : La première phase de l’aménagement du circuit ne concernait que la partie sud du port. 5000 mètres carrés de terrain ont été récupérés sur la mer. Le circuit entre le deuxième « S » de la piscine et La Rascasse a été déplacé de 10 mètres de son emplacement d’origine et complètement redessiné. Installation d’une chicane à la sortie du deuxième virage de la piscine.

2004 : Les travaux concernent le doublement de la largeur de l’Esplanade accueillant les stands du Boulevard Albert 1er, par la création d’un bâtiment sur l’ancienne piste entre la piscine et La Rascasse. De nouveaux stands représentant une superficie de 250 mètres carrés seront mis à la disposition de chaque équipe.

Événement international

Aujourd’hui, le Grand Prix de Monaco est connu internationalement même par ceux qui sont moins passionnés de sport automobile et après diverses modifications de l’itinéraire original (virage Sainte-Dévote, tour du restaurant « La Rascasse »), le circuit mesure 3.367 Km. En raison de sa longueur, le Grand Prix est limité à 78 tr/min et la vitesse moyenne est de 147.312 km/h.

La particularité du circuit est qu’il n’est pas permanent et qu’il nécessite des installations de qualité pour accueillir les pilotes de Formule 1. En effet, les monoplaces ont du mal à s’adapter au contact des rails délimitant ce circuit difficile, installé pour l’occasion au cœur de la ville.

La qualification est toujours décisive car les dépassements en course sont presque impossibles. Bien que le nombre d’abandons reste élevé, une bonne conduite peut assurer une place dans les points.

Il est possible de louer un siège à bord d’un bateau confortable, amarré en bordure du célèbre circuit du Grand Prix de Monaco, idéalement positionné, avec une vue privilégiée sur la sortie du tunnel du « Fairmont Resort Hotel« , la célèbre Chicane, la ligne droite du quai américain et la portion du circuit qui longe l’immense Tribune vers la « Piscine ».

En même temps, la visibilité sur un écran vidéo géant, installé par l’Automobile Club de Monaco sur le quai des Etats-Unis, vous permet de voir tout le circuit et de suivre en direct les moments importants de la course.

Monaco organise de nombreuses compétitions sportives, comme le célèbre Open de tennis, très prisé des plus grands joueurs mondiaux, mais le Grand Prix reste la compétition ultime en termes d’impact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top +33 (0)4 83 84 84 84