Au fil des siècles, la Côte d’Azur n’a fait que renforcer son identité en termes d’immobilier de luxe, forgée par les résidences prestigieuses qu’elle héberge. Située entre Nice et Monaco, la presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat est une ville à part. D’ailleurs, les têtes couronnées et les people du monde entier se précipitent pour y acquérir des propriétés rivalisant de splendeur.

Parmi les centaines de villas remarquables qui ont été construites à Saint-Jean-Cap-Ferrat, une se démarque fièrement : la Villa La Voile.

voile

Un style inimitable.

Lord Norman Foster, architecte de la villa La Voile

Le nom de Norman Foster force le respect dans l’univers de l’architecture high-tech. Né à Manchester en 1935, ce grand homme quitte les bancs de l’école à seulement 16 ans et décide de démarrer une vie active. Après son service militaire, Norman Foster décide de s’orienter vers l’architecture. Il intègre alors l’université de Manchester pour débuter ses études en architecture et urbanisme. Une fois son diplôme en poche, il se rend à l’université de Yale et décroche son Master en 1962.

Le cabinet d’architecture de Foster + Partners compte plus de 500 salariés.

Une succession de réalisations de prestige commencent alors. Le siège social de Willis Faber and Dumas, édifice classé à Ipswich est l’une des premières réalisations de Foster (1974). L’imposant HSBC Main Building qui fut bâti à Hong-Kong en 1985 témoigne également du talent certain de l’architecte. Le Century Tower de Tokyo, le Palais du Reichstag à Berlin, le Zénith de Saint-Etienne et The Index à Dubaï sont autant d’immeubles dessinés par Norman Foster. Notons aussi que l’architecte est le seul  avoir été récompensé deux fois par les Emporis Skyscraper Awards pour ses gratte-ciels uniques.
C’est dire si l’architecte a laissé son empreinte un peu partout dans le monde, veillant à ce que ses projets soient le reflet d’un savoir-faire certain. Et c’est à ce même homme que l’on doit l’extraordinaire Villa la Voile à Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Villa la Voile : joyau caché de l’immobilier de luxe à Saint-Jean-Cap-Ferrat

En général, le terme « villa de luxe » renvoie l’image d’une résidence fastueuse équipée avec du matériel haut de gamme, plantée dans un décor de rêve.

Dans le cas de La Voile, cet aspect luxueux se mesure à son style très particulier. Et si le high-tech est bien présent à l’intérieur, la façade en met déjà plein les yeux.

Surplombant la Méditerranée, cette maison exceptionnelle, était la maison secondaire personnelle de Lord Foster.  La mer s’étend à perte de vue aux pieds de cette construction visible à travers une immense baie vitrée…  Pour pouvoir l’admirer, il ne vous suffira pas simplement de flâner dans les rues de Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Architecture, style et particularité de la Villa la Voile

Pour cette villa résolument contemporaine, l’ingéniosité de Lord Foster et son équipe a permis d’édifier une somptueuse demeure privée en un lieu particulièrement escarpé.

La villa La Voile, construite en 2002, tire son nom de son design si singulier. Vue de loin, la résidence ressemble à un bateau qui aurait accosté sur les remparts de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Elle arbore notamment une voile qui rappelle à la perfection celle des navires, à la différence près que Foster a choisi une dominance de blanc pur et transparent et non pas un tissu opaque.

L’ambiance marine est bien au rendez-vous puisque La Voile offre une vue imprenable sur l’horizon, créant ainsi une véritable connexion avec la nature.
Une ouverture verticale dans la structure-même de la demeure garantit un panorama spectaculaire, brouillant ainsi les limites entre l’intérieur et l’extérieur.

Bibliothèque, coin salon, plusieurs terrasses spacieuses, piscine sur le toit… la villa est construite sur 4 niveaux et possède un terrain d’une surface de 2 015m2. Les principaux matériaux utilisés sont la pierre et le verre. Habillée d’un blanc immaculé à l’extérieur et à l’intérieur, toujours dans l’idée de refléter au mieux le soleil, La Voile dégage une aura de luxe et de modernité.
C’est donc un pari tenu pour l’architecte.

Mais Norman Foster n’a pas pensé seul le design intérieur. On peut notamment y admirer la fresque  de Richard Long qui a recouvert le mur à double hauteur de la pièce centrale en utilisant la technique du MudWork.

Après avoir bâti la Villa la Voile, le nom de Norman Foster s’ajoute donc à la liste des architectes célèbres ayant contribué au prestige de la presqu’île.

Ajouter un commentaire